Rentabilité du projet

Critère de choix

La VAN, ou valeur actuelle nette, est un outil qui permet d'estimer la rentabilité économique d'un projet.

Elle se calcule en sommant le produit des flux et des coefficients d'actualisation pour le nombre d'années que dure le projet.

\[ VAN = \sum_{n=1}^N F_n CA_n \]

F= Flux de trésorerie

N= Durée totale du projet en années

CA= Coefficient d'actualisation

Le coefficient d'actualisation permet de ramener à sa valeur actuelle la valeur d'un flux à venir dans le futur. En effet, un euro au temps t n'a pas la même valeur qu'un euro à t+1 par exemple.

La VAN peut être positive, nulle ou bien négative. Lorsqu'elle est nulle, cela signifie que le projet est à peine rentable. Il le sera d'autant plus que la VAN sera positive. En revanche, une VAN négative entraîne le refus du projet, car cela signifie que l'investissement n'est pas rentable.

Nous allons présenter pour chaque scénario de valorisation le tableau récapitulatif des flux et coefficients d'actualisation permettant le calcul de la VAN des 3 projets (extraction puis valorisation 100% diesel, 100% brut ou 100% incinération). Voici tout d'abord le détail de ce que contient chaque colonne des tableaux:

Dépenses

La colonne "Dépenses" du tableau présenté plus bas prend en compte les éléments suivants:

- Matériel,

- Main d'oeuvre,

- Hangar pour l'assemblage des machines,

- Étude de faisabilité,

- Ancrage/désancrage,

- Transport pour l'installation et la désinstallation des machines,

- Transport pour conduire les plastiques vers les usines de revalorisation,

- Maintenance (arbitrairement estimée à 10% du prix du matériel pour les 24 machines)

Recettes

Les recettes correspondent aux bénéfices des trois formes de valorisation considérées.

Flux annuels de trésorerie

Le calcul "Recettes - Dépenses" permet de déterminer les flux annuels de trésorerie.

Coefficient d'actualisation

Nous estimons que plus les années passent, moins le projet est certain, d'où une diminution de la valeur du coefficient d'actualisation. Une fois installées, les machines vont être soumises à des conditions climatiques très défavorables, et les risques de casse sont très importants. De plus, les bénéfices espérés dépendent très largement de l'estimation de la quantité de plastique réellement extractible, qui est une donnée actuellement peu certaine.

Comparaison des VAN des trois projets

La première année est dédiée à la construction et à la mise en place des machines. La récolte de plastique ne commencera qu'à partir de l'année 2. L'année 7 correspond à la désinstallation des machines.

Voici les calculs de VAN pour les 3 formes de valorisation du plastique.

 

Données et calcul de la valeur actuelle nette pour le projet de valorisation du plastique en Diesel

 

Données et calcul de la valeur actuelle nette pour le projet de valorisation du plastique en Brut

 

Données et calcul de la valeur actuelle nette pour le projet de valorisation du plastique par incinération

Discussion

 

D'après les résultats exposés dans les trois tableaux, il apparaît clairement qu'aucun des projets n'est rentable, puisque les trois VAN sont très négatives. Les coûts que nous aurions oubliés ne feraient que conforter ce résultat. La transformation en diesel semble être la solution la moins pire, suivie de la transformation en brut puis de l'incinération.