Sensibilté des résultats aux transports

Enfin on compare les analyses de la filière classique du PE (avec 5% de recyclage pour la fin de vie) avec celles des plastiques récupérés dans l'océan et revalorisés.On observe que quelle que soit la filière, l'impact des transports et de la fin de vie est faible vis à vis de celui de la production de films plastiques. D'autant plus que la filière classique comporte 45% d'enfouissement pour la fin de vie, qui génère peu d'impacts sous SimaPro, comparé à l'incinération.

  

    

Pour ce qui est de l'étude de sensibilité sur les transports à proprement parlé, le logiciel SimaPro prend en compte uniquement la distance parcourue pour une masse donnée. La masse ne changeant pas, la seule variable reste la distance parcourue. Il en résulte que l'impact des transports est directement proportionnel à celle-ci. Nous sommes arrivés à la conclusion qu'il faudrait multiplier la distance parcourue par un facteur 15,6 pour que le transport ait autant d'impact que la production du PE; ce qui semble peu probable.