Solutions pour lutter contre la pollution

 

► Prise de conscience de cette problématique et législation en vigueur

 

    La problématique de la pollution dans les milieux portuaires est un véritable enjeu environnmental pour les années à venir. Une prise de conscience de cet aspect a eu lieux depuis une vingtaine d'année et depuis lors, des décrets et des lois ont été votées afin de légiférer et d'encadrer les actions visant à luter contre la pollution.

 

    Le décret n° 2003/920 du 22 septembre 2003, prévoit que chaque port mette au point et suive un plan de réception et de traitement des déchets d’exploitation des navires et des résidus de cargaison.

    De même il existe une directive (n° 2000/59/CE) du Parlement Européen et du Conseil en date du 27 novembre 2000, qui est relative aux installations de réception portuaire pour les déchets d’exploitation des navires et des résidus de cargaison. Cette dernière a été transposée en droit français par l’article 14 de la loi 201-43 du 16 janvier 2001.

 

    L'ensemble de ces lois et décrets est très récent comme le souligne les dates de parrution de ces articles. Elles visent à renforcer la protection du milieu marin en réduisant les rejets de déchets d’exploitation des embarcations ainsi que tous déversements illicites en mer. Ainsi, le but final de ces lois est l’amélioration de la disponibilité et de l’utilisation des installations de réception portuaires de déchets.

 

► Action en faveur de l'environnement du port de Carnon

 

    Afin de lutter contre la pollution au sein du port, la mairie et le port de Carnon ont mis en place différentes actions qui ont pour but de réduire significativement la pollution au sein du port.

 

    Cela a permis au port d'obtenir les distinctions suivantes en matière de qualité des eaux :

  • Le port de Carnon est lauréat depuis de nombreuses années consécutives des Pavillons Bleus d’Europe pour ses efforts permanents en matière environnementale.

 

  • Il a de même obtenu le «Trophée de l’Escale » 2005.

 

  • En outre, il s’est engagé dans la démarche « Ports Propres du Languedoc-Roussillon » et répond à tous les critères impératifs de cette charte.

 

Illustration 59 : Port de Carnon

 
► Configuration du port :

 

     En premier lieu, voici quelques données pour comprendre la configuration du port :

    Comme vu dans les pages précédentes, le port de Carnon comporte un avant-port et un arrière-port reliés par un canal.

    Le port de Carnon présente de plus plusieurs installations pour entretenir les bateaux et les ravitailler en hydrocarbure :

  • 2 aires de carénage
  • 1 station d’avitaillement en carburant

    Ces installations sont des sources potentielles de pollution de part leurs fonctionnalités propres et sont donc à surveiller. Pour lutter contre cette éventuelle pollution, plusieurs actions ont été mises en place. Nous les détaillerons dans le paragraphe suivant.

 

 

► Actions pour lutter contre la pollution dans le port :

    L'illustration 60 présente le plan de collecte des déchets divers susceptibles d'être récupérés (notamment durant les mois d'été où la population augmente fortement à cause du tourisme) paar le port de Carnon.

 

Plan de collecte des déchets du port de Carnon, cliquez sur l'image pour afficher la taille réelle

Illustration 60 : Plan de lutte contre la pollution du port de Carnon

Source : http://www.mauguio-carnon.com/files/mauguio_carnon/cote_mer/22.pdf

 

 

 

 

    Différentes procédures ont été mises en place pour lutter contre les trois types de pollution que nous avons simulées, par exemple :

 

 

Afin de réduire la nuisance de pollution due aux bactéries E.Coli, des blocs sanitaires ont été installés tout autour du port en nombre important.

 

Les moyens mis en oeuvre pour limiter les rejets d'hydrocarbure et d'huile au sein du port ont été les suivants :

  • Le port de Carnon offre de la possibilité de d’aspirer directement les eaux résiduelles des fonds de cale des bateaux et les eaux usées sur l'aire d'avitaillement. Elles sont ensuite traitées dans un séparateur avant d'être rejetées dans le milieu.

 

  • Au sein des aires de carénage, le port de Carnon, engagé dans la démarche « Ports Propres » depuis 2001, met à disposition sur chaque aire de carénage une mini-déchetterie pour la collecte des déchets nautiques : batteries, huiles de vidange, toxiques liquides et solides, anodes sacrificielles, accastillage vétuste... Cela permet d'éviter les dépôts intempestifs dans le port ou sur les rives.

 

Pour éviter le grand dépôt de zinc, des zones pour récupérer les anodes sacrificielles usagées ont été développées. Cela permet de réduire en partie la pollution du port en zinc dissous. Le port de Carnon offre également la possibilité de stocker son bateau à terre, ce qui permet d'éviter tout contact entre la coque et l'eau lorsque le navire n'est pas utilisé, comme montré sur l'illustration 61. Ainsi, les impacts sur l'environnement sont très quasiment inexistants : pas de rejets de zinc ni de cuivre durant les moments où le bateau n'est pas en mer.

 

Illustration 61 : Solution du stockage à terre : permet d'éviter les dépôts de matières métalliques dans le port

Source : http://www.mauguio-carnon.com/1-39322-Stockage-a-terre.php

 

Innovations envisageables

 

Pour éviter les trop grandes concentrations en nitrites/nitrates, il existe certaines méthodes de piégeage d'anions. Par exemple, le procédé TRAINIT se base sur des matériaux de synthèse de types hydroxydes doubles lamellaires. Ce sont des matrices cristallines principalement à base de magnésium et de calcium dont chaque motif a une structure octaédrique.

 

Illustration 62 : Procédé TRAINIT

Source : www.technicites.fr/PAR_TPL_IDENTIFIANT/63021/TPL_CODE/TPL_ACTURES_FICHE/PAG_TITLE/Recherche+%3A+pi%E9ger+les+nitrates+dans+les+eaux/1415-actualite-reseau-urbanisme.htm

 

    Les nitrites et les nitrates se retrouvent piégés dans cette structure, comme représentée sur l'illustration 62. La structure représentée est vue de face : nous voyons 4 faces, sachant qu'il y en 4 autres de l'autre côté du plan. Les anions sont naturellement attirés dans la matrice, car ils permettent d'établir l'électroneutralité de la structure. Bien sûr la mer étant constituée d'une multitude d'anions, d'autres anions (et pas seulement $NO_3^- / NO_2^-$) seront récupérés sur la matrice.

 

Il existe des bactéries de la famille de Pseudomonas qui utilisent les nitrates à la place de l'oxygéne pour vivre. Elles permettent de dénitrifier le milieu considéré et relâchent à la place du diazote gazeux. Cependant ces bactéries sont dangereuses pour l'homme et peuvent engendrer des infections. Il n'est ainsi pas envisageable d'utiliser de telles bactéries dans un port pour réduire la concentration en nitrates. En revanche, il est envisageable de trouver des bactéries qui reproduisent le même type de phénomène (consommation du nitrate)  sans que celles-ci soient dangereuses pour l'homme.