Trinôme 2 : Phytoremédiation et traitement des sédiments

 

Phytoremédiation et traitement des sédiments

 

Comme nous avons pu le constater dans cette première partie, les effluents des tanneries sont extrêmement contaminés et les éléments traces métalliques, entre autres, ne finissent pas tous à la mer. Les berges et les sédiments en aval des tanneries vont se retrouver pollués.

Nous nous plaçons dans le cadre de ce projet en 2016, c'est-à-dire après que le regroupement des tanneries ait été effectué et le traitement des effluents rendu optimal. Nous prendrons donc en compte tout le travail effectué par le trinôme 1.

Nous souhaitons empêcher ici une recontamination de la rivière par les éléments pollués se trouvant dans les berges et les sédiments. Le problème est multiple et complexe ; le ramassage des déchets et le tout-à-l'égoût seraient par exemple deux autres grands axes à absolument développer pour pouvoir espérer "récupérer" cette rivière un jour.

D'après la figure 1 présentée dans la partie "historique" du trinôme 1, nous allons donc concentrer nos efforts autour d'une zone d'étude bien particulière : la rivière, ses sédiments et ses berges, après les tanneries.

 

Figure 1 : Etendue de l'étude de recontamination du Riachuelo menée par le trinôme 2