II. 2. Les grandeurs mesurées

Lors de ces expériences, nous mesurons :

  • la turbidité de l'eau brute (avant expérience), la turbidité de l'eau après la phase coagulation/floculation au moyen d'un turbidimètre HACH 21000N. L’abattement est ensuite calculé par : Y = (Tdéb -Tfin)/Tdéb*100

 

Figure 21 : Turbidimètre HACH 21000N utilisé lors des manipulations

  • La quantité de matières en suspensions (MES) recueillies par filtration avant et après l'expérience. Le filtrage des MES s’effectue sur Büchner avec filtres de verre Whatman GF/F selon la norme  NF EN 872 (Juin 2005).

 

  • La quantité de fer dans l'eau.

Une minéralisation par chauffage au peroxodisulfate de potassium permet de mettre en solution le fer en suspension. Puis, le fer ferrique Fe3+ présent est réduit en Fe2+ par ajout d'acide ascorbique. Dans un milieu tamponné, ce dernier réagit avec de la phananthroline-1-10 pour former un complexe rouge orangé.

L'absorbance du complexe est mesurée à une longueur d'onde de 510nm au moyen d'un spectromètre d'absorption moléculaire UV-Visible. A cette longueur d'onde, la mesure d'absorbance est proportionnelle à la concentration de fer total selon la loi de Beer-Lambert. Cette loi linéaire permet de déterminer la concentration en fer total d'un échantillon à l'aide d'une courbe d'étalonnage préalablement tracée.

Le matériel nécessaire pour l'application de cette méthode n'étant pas disponible lors de nos expériences, nous avons envoyé à EDF nos échantillons pour les mesures de fer. Le domaine d'application pour cette méthode est entre 0.02 à 15 mg/L en fer total et peut prendre 3 heures.

  • Le pH de l'eau après la phase de décantation/floculation (sachant qu'on connait le pH avant puisqu'il s'agit de l'un de nos paramètres).

 

  • La température en début et fin d'expérience pour s'assurer que nous restons à température plus ou moins constante.

22 B.jpg

 

Figure 22 : Coupelles avec filtres et MES avant séchage