6.1. Déversoir simple

          En Septembre 2008, le déversoir de Lattes a été mis en service. Cette structure a été construite pour diminuer la hauteur de la berge sur environ 200m de long et sur la rive gauche du Lez. Ainsi, lors des fortes crues, le niveau d'eau va dépasser le seuil du déversoir qui va se retrouver submergé. L'eau va ensuite se déversée sur une surface agricole d'environ 40 hectares et être évacuée vers l'étang de Mejean. Lors des crues, on privilégie de ce fait l'inondation des zones non-habitées.

 

          Cette quantité d'eau est perdue du point de vue du Lez, pour modéliser ceci avec HEC-RAS on va créer la structure latérale en précisant qu'elle est de type « Out of the system ». On ajuste également des paramètres tels que la longueur du déversoir (200m) ou encore la hauteur du seuil (8m).

           Le calcul numérique d'HEC-RAS donne les résultats suivants :

  • Le déversoir est effectif à partir d'un débit de 350m3/s
  • Le débit évacué dépend du débit de la crue, en fait plus la crue sera importante, plus le déversoir délestera un pourcentage important du débit de la crue. 

Hydrogramme du déversoir lors de la crue centennale
La courbe du haut représente le débit avant le déversoir, celle du bas le débit traversant le déversoir
et pour finir la courbe du milieu correspond à la différence des deux précédentes.

 

 

 

         Après avoir regardé l'effet du déversoir et ses conditions de fonctionnement, nous avons tracé le profil transversal des hauteurs d'eau. Il semble ainsi que le déversoir joue un rôle primordial dans la prévention des crues. En effet, le niveau d'eau a été considérablement diminué en amont des étangs, il est passé de 36m dans le cas précédent à 12m avec le déversoir. Il est évident que cette hauteur est encore trop importante mais nous voyons qu'en affinant la modélisation on arrive peu à peu à obtenir un modèle proche de la réalité.

 

 

 

Nous allons maintenant prendre en compte la zone de stockage.