Les aménagements possibles pour éviter les inondations

Pour conclure notre projet numérique nous allons expliquer quels sont les aménagements possibles afin d'éviter de subir des inondations lors des crues du Lez. Nous ne tentons pas de donner des solutions réelles avec étude de faisabilité et autre, nous proposons juste quelques éléments de réponse au vu de nos résultats. Ce que nous pouvons d'ores et déjà dire c'est qu'il n'y a pas de solution miracle: nous ne pouvons proposer que quelques petits aménagements qui mis ensemble auront une influence bénéfique. En fait le problème principal est la présence du karst à l'amont de Montpellier. Ce dernier se remplit lors des orages, et déborde dans le Lez. Ce qu'il faut savoir c'est que c'est dans ce karst qu'est prélevée l'eau potable de la ville de Montpellier.  Une solution qui permettrait d'éviter les inondations et qui va sûrement être mise en place dans quelques temps est la diminution de quelques mètres du niveau d'eau dans le  karst. Cependant comme notre modèle ne prend pas en compte l'influence du karst nous ne pouvons pas vraiment commenter cette solution. Voyons donc les aménagements que nous proposons.

 

Diminution de l'impact de l'urbanisation

Dans la troisième partie du modèle hydraulique nous avons pu voir que le ruissellement de la pluie sur la ville participait à l'augmentation du niveau d'eau lors des crues. La première solution que nous proposons est donc de diminuer l'imperméabilité des sols dans la ville. Pour cela il faut implanter un maximum de zones où la végétation remplace le béton. En effet lorsqu'il pleut sur du béton ou du bitume l'eau ruisselle directement et ne peut pas s'infiltrer dans le sol. Remplacer ces matériaux par de la terre et des plantes permettrait à l'eau de s'infiltrer et ainsi elle ne pourrait pas aller dans le Lez. Il faudrait également canaliser toute l'eau qui arrive sur les toits vers des zones vertes qui absorberaient cette eau.

Évidemment l'impact de cet aménagement ne serait pas déterminant mais ce serait déjà une première contribution.

 

L'ajout de déversoirs

Nous avons pu constater à la fin de notre modélisation hydraulique que les déversoirs sont des éléments importants pour diminuer le niveau d'eau de la rivière. Nous proposons donc de rajouter des déversoirs en aval de Montpellier afin que la crue soit évacuée plus vite et donc que son impact soit moins important. Il faut pour cela trouver des zones où l'on peut se permettre de déverser des débits importants comme des champs par exemple.