Epaisseur de verre

 

Augmenter l'épaisseur du verre

 

Dans cette étude, le verre est d'épaisseur e1 = 4 mm et l'épaisseur d'air (le cas échéant) est de e2 = 6 mm.

 

Figure 12 : animation de la pièce pour le double vitrage d'épaisseurs de verre 4 mm et d'air 15 mm

 

Lorsque l'on compare les profils de température d'un simple vitrage et d'un double vitrage (figure 13), on remarque :

pour le simple vitrage :

  • une déstabilisation du profil de température sous forme d'oscillations aléatoires et brutales
  • une température finale inférieure à 290 K c'est-à-dire 17°C

pour le double vitrage :

  • les oscillations sont toujours présentes, mais de forme plus lisses et d'amplitude plus petite
  • profil en "plateau" au centre de la pièce
  • la température finale se situe vers 291 K, c'est-à-dire 18°C

pour le triple vitrage :

  • les oscillations sont vraiment atténuées
  • la température finale vaut environ 293 K c'est-à-dire 20°C

 

Figure 13 : profils de température du simple, du double et du triple vitrages

 

Sur cette image, on remarque d'importants effets de bord : ceux-ci sont dus aux boucles de re-circulations présentes le long des parois. On décide cependant de ne pas s'y attarder car elles ne sont pas représentatives de la température ressentie dans la pièce.

 

On en conclut donc que pour une même épaisseur de verre, insérer une lame d'air entre deux parois en verre permet d'isoler l'intérieur d'une pièce. En effet, la déstabilisation thermique est moins brutale avec un double vitrage ce qui permet d'avoir une pièce moins hétérogène en température, notamment avec un profil en plateau en son centre. De plus, un double vitrage empêche un important refroidissement de la pièce : le transfert de chaleur transmis par le vitrage est légèrement mieux maîtrisé.

 

L'idée serait alors d'avoir recours au triple vitrage ? En théorie, cela serait la solution. Cependant, elle n'est appliquée que très rarement car le triple vitrage est trop lourd et trop épais pour qu'une menuiserie classique ne le supporte.

 

Quelle est l'influence de la lame d'air?

 

Retour en haut de page